FANDOM


Le Pont de Penchot

Le pont de Penchot et l'usine de la Veille Montagne

Le vieux pont construit en 1888: Modifier

Le vieux pont, dénommé familièrement « pont de fer », sortit des eaux en 1888. Jusque-là, humains, animaux et marchandises traversaient le Lot, parfois à leurs risques et périls, à l'aide de barques ou de bacs tirés par un câble. L'ouvrage a été commandé par la société la Vieille-Montagne, constitué avec une imposante ossature métallique, comportant des voûtains et des piliers en briques, long de 124 m pour une largeur de 4,15 m. Le but était d'acheminer les produits finis du laminoir de la Vieille-Montagne, se trouvant sur la rive opposée (commune de Livinhac), vers la gare.

Le pont connut de graves problèmes pendant sa construction. Lors d'un violent orage, le tablier fut emporté, occasionnant un coût financier supplémentaire ! Ce handicap surmonté, une voie étroite de rails trouva sa place sur le nouveau tablier, les wagonnets pouvant enfin transporter la production du laminoir.

Lorsque l'usine de zinc abandonna ce mode de transport, le pont de fer ne fut pas promis aux ferrailleurs mais restitué au patrimoine communal. Des travaux furent même entrepris, en 1954, afin de pérenniser l'ouvrage, qui relie toujours les hommes et les femmes des deux rives.

Le pont neuf, inauguré en 1963 Modifier

Face à l'accroissement du trafic, pour des raisons de sécurité et, surtout, pour désenclaver le Bassin avec le fameux axe Brive-Méditerranée, un pont Neuf est inauguré le 18 novembre 1963.

Cette nouvelle structure, dont le projet aurait été soutenu par Paul Ramadier, a été conçue par les Grands Travaux de Marseille. La première tranche constitue le pont en lui-même, enjambant le Lot avec une longueur de 115 m pour une largeur de 9 m avec deux trottoirs. La seconde tranche se rapporte au pont qui franchit le Riou-Mort, de 30 m de long.


Source: La dépêche du Midi [[1]]